Création d’entreprise à Hong-Kong

Il est vrai que la vie d’un entrepreneur est très loin d’être un long fleuve tranquille. À ce titre, il est fréquent que bon nombre d’entre nous puissions avoir l’idée de nous installer hors de France. Je souhaiterais vous donner mon avis concernant la création d’entreprise à Hong Kong.

La faible taxation asiatique

Pour rappel, Hong Kong est une péninsule située en Asie et qui dépend dans une certaine mesure de la Chine. Les règles fiscales et les règles juridiques sont propres à ce petit territoire grand comme le département de l’Essonne.

Cela signifie que Hong Kong n’a strictement rien à voir avec la Chine, et ce, à bien des niveaux. En d’autres termes, le principal avantage d’une création d’entreprise à Hong Kong est avant tout la faible taxation des revenus. A titre d’exemple, créer son entreprise à Hong Kong ne comprend aucune taxation sur les dividendes et une bien faible taxation en matière de charges sociales. Plus précisément, la taxation maximale est de 16,50 %, un véritable rêve pour un entrepreneur français. Dans la même veine, la création d’une société à Dubai est une réelle option pour mieux vivre son succès.

L’autre avantage relatif à la création d’entreprise à Hong-Kong concerne l’extrême simplicité d’un point de vue administratif. La création en elle-même ne demande que quelques jours et les obligations comptables se résume à une colonne lié aux recettes et une colonne liée aux charges. À ce niveau, une entreprise de Hong Kong se gère exactement comme une auto-entreprise en France.

Création d’entreprise à Hong-Kong, franchir le pas?

Finalement, la question principale réside dans le fait d’être capable de franchir le pas ou non. En soi, il n’y a strictement rien d’illégal puisque la création d’entreprise à Hong-Kong doit de toute façon être indiquée aux autorités fiscales françaises.

Il est important de signaler que plusieurs entreprises spécialisées dans la création d’entité à Hong Kong sont francophones, ce qui est un réel plus pour bien comprendre les tenants et les aboutissants d’une telle démarche.

À ce jour, et face à l’extrême taxation donc nous sommes clairement les victimes, la question de la création d’entreprise à Hong-Kong  peut véritablement se poser. Il y a ceux qui sont pour et ceux qui sont contre, mais en tout cas, afin d’anticiper un véritable exode d’entrepreneurs il me semble indispensable de revoir le système français afin que certains entrepreneurs, comme c’est déjà le cas, ne soient pas trop nombreux à franchir le pas.

En effet, en règle générale, lorsque l’on en vient à créer une société offshore, le silence est de mise. Mais je reste persuadé que la fuite des entrepreneurs est bien plus importante que ce que l’on veut nous faire croire.

 

Laisser un commentaire